Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Dates à retenir

Retraite des 4,5,6 juin 2021

il reste 4 places

Retraite des 17,18,19 septembre 2021

il reste 10 places

 

 

 

 

 

Catégories

8 avril 2021 4 08 /04 /avril /2021 12:56

Bonjour, 

 

Vous l'aurez remarqué les articles se font rares sur le blog. 

 

Mais vous aurez noté que je vous écris chaque semaine pour vous transmette vos séances,  et j'avoue que créer les liens demande des manipulations chronophages. 

 

Quand tout sera redevenu calme et tranquille , je reviendrai alimenter ce blog. 

 

J'espère que vous comprendrez! 

----------------------------------

Des nouvelles de l'hébergeur de ce blog, maintenant .

 

Ce blog m' était ouvert gratuitement dans sa version simplifiée 

Les bonnes choses ne durent qu'un temps,

cette gratuité d'accès va cependant pouvoir  durer mais il vous faudra accepter les pubs ! 

Vous trouverez ci-dessous, le contenu du mail que j'ai reçu. 

 

 

En attendant des retrouvailles en VRAI et des nouveaux articles,

 

continuez à prendre soin de vous pour prendre soin des autres !

Chers blogueurs,

Dès le 31 mars 2021, suite à une nouvelle réglementation de la CNIL relative aux cookies, tous les sites du groupe Webedia dont fait partie Overblog (et plus largement tous les sites web français) devront mettre à jour leurs cookies walls. 

 

La CNIL souhaite que tous les sites web affichent au même niveau les deux boutons “Accepter” ou “Refuser les cookies”, de façon à obtenir clairement le consentement ou non du visiteur. 

 

Le modèle économique d’Overblog repose historiquement sur l’affichage de publicités personnalisées basées sur l’utilisation de cookies publicitaires qui permettent de suivre la navigation des internautes et cibler leurs centres d’intérêts. Cette nouvelle réglementation ne le permettra plus.


Afin de maintenir le financement de la plateforme et de continuer à proposer nos services, nous offrirons désormais deux possibilités à vos lecteurs (et vous-même) pour continuer à consulter les blogs sur la plateforme Overblog  : 

 

  • Accéder aux blogs gratuitement en acceptant les cookies publicitaires : 

Si cette alternative est choisie, l’internaute consent alors à ce que Webedia et ses partenaires collectent des données personnelles (visites sur le site, historique de navigation…) et déposent des cookies publicitaires. 

 

C’est déjà ce qu’il se passe lorsque vous cliquez sur “Accepter” sur le bandeau de consentement au cookie qui existe déjà. 

 

  • Accéder à tous les blogs de la plateforme pour 2€ TTC par mois sans cookies publicitaires : 

Si cette alternative est choisie, aucun cookie publicitaire ne sera déposé pour analyser la navigation de l’internaute. Seuls les cookies nécessaires au bon fonctionnement des blogs et à l’analyse de leurs audiences seront utilisés. Ce type de cookies n’est pas soumis au consentement. La publicité sera toujours visible sur le blog mais elle ne sera pas basée sur l’utilisation des cookies.  

 

Le paiement se fera via la plateforme Paypal avec ou sans compte. Le visiteur obtiendra un identifiant qu’il utilisera pour consulter les blogs Overblog toute la durée de l’abonnement. 

 

Quel impact cette nouvelle réglementation aura sur vos blogs ? 

 

Un nouveau bandeau de consentement aux cookies sera présenté à vos lecteurs. Chez Overblog, trois cas différents sont possibles. 

 

  • Cas n°1 : Le blog n’a pas d’abonnement premium, il affiche de la publicité. Vos visiteurs auront alors le choix entre les deux alternatives présentées plus haut. 

 

  • Cas n°2 : Le blog est Premium sans publicité, il n’affiche pas de publicité. Le blog n’est pas concerné par la nouvelle réglementation et affichera un bandeau de consentement classique, “j’accepte ou je refuse les cookies”. 

 

  • Cas n°3 : Le blog est Premium avec un Partenariat Droit d’Auteur, il affiche de la publicité. Les visiteurs auront le choix entre les deux alternatives présentées plus haut. 

 

Votre blog se trouve dans le cas n°1, vous n’avez pas d’abonnement et votre blog affiche de la publicité. Vos visiteurs pourront donc choisir entre accepter les cookies ou les refuser en payant un abonnement, ce qui permettra d’assurer la pérennité de la plateforme et de continuer à vous proposer un service gratuit et performant. 

 

Vous voulez en savoir plus ? Vous avez des questions sur cette nouvelle réglementation ? N’hésitez pas à contacter le support via le bouton bouton Aide en haut à droite de votre administration.

 
L'équipe OverBlog
www.overblog.com
Partager cet article
Repost0
19 février 2021 5 19 /02 /février /2021 17:34

                                                      Une voix, une voix qui vient de si loin

 

 

 

Qu’elle ne fait plus tinter les oreilles,

Une voix, comme un tambour, voilée

Parvient pourtant, distinctement, jusqu’à nous.

Bien qu’elle semble sortir d’un tombeau

Elle ne parle que d’été et de printemps,

Elle emplit le corps de joie,

Elle allume aux lèvres le sourire.

 

Je l’écoute. Ce n’est qu’une voix humaine

Qui traverse les fracas de la vie et des batailles,

L’écroulement du tonnerre et le murmure des bavardages.

 

Et vous ? Ne l’entendez-vous pas ?

Elle dit « La peine sera de courte durée »

Elle dit « La belle saison est proche ».

 

Ne l’entendez-vous pas ?

 

Robert Desnos


 

Partager cet article
Repost0
18 janvier 2021 1 18 /01 /janvier /2021 13:45

et bien le voici.😉 

 

Il n'est pas de moi, j'ai trouvé quelqu'un qui dit et écrit si bien les choses, que je vous le communique, avec son accord. Qu'elle en soit de nouveau remerciée ici !

 

L' auteure Oriane Savouré Lucas est coach et vous pouvez la  retrouver sur son site ici .

 

Cette jeune dame est dynamique, enthousiaste et inspirante.

 

La qualité de ses podcasts est exceptionnelle.

 

Et en ces temps bousculés, incertains l'écouter fait du bien. N'hésitez pas !

 

En attendant, voici ce qu'elle écrivait dans les premiers jours de 2021.

 

                                        ******                ******             *****

J'espère que vous avez atterri avec joie et douceur en 2021 !

J'aime particulièrement l'énergie de la nouvelle année - une période que je trouve toujours réjouissante et grisante, en raison de l'ambiance " nouveau départ " et du champ des possibles que cela ouvre !

 

En entrant dans cette nouvelle année, nous entrons également dans la traditionnelle période des vœux qui s'échangent en grande quantité en janvier.

 

Souvent avec cœur. Parfois par habitude et sans vraiment y penser

 

Alors que nous formulons nos vœux à destination des personnes qui font chemin (de près ou de loin) avec nous, je propose de nous extraire de la mécanique automatique des bons vœux et de choisir nos vœux avec soin.

 

Parce qu'un vœu, c'est important et puissant, lorsqu'il est formulé avec attention et en conscience.

 

Un vœu, c'est un vif désir de voir se réaliser quelque chose.
 

Formuler un vœu en conscience, cela renvoie à la question essentielle : " qu'est-ce que je veux vraiment ? "

 

Et, alors que nous distribuons beaucoup de vœux à celles et ceux qui nous entourent, il me semble essentiel de nous assurer que nous accordons un temps suffisant à choisir avec soin les vœux que nous formulons pour nous-mêmes ?

 

Je vous propose donc de vous offrir quelques minutes pour laisser émerger vos réponses aux questions suivantes :

 

  • De quoi avez-vous vraiment envie pour 2021 ?
  • De quel environnement ? De quels projets ? De quelles relations ? ...
  • En un mot ou une phrase, quel est le cap que vous souhaitez donner à votre année ?
  • Qu'aimeriez-vous avoir récolté, à la fin de l'année ?

 

 

Pour ma part, je nous souhaite de choisir notre année.

 

Je nous souhaite la germination et l'épanouissement de belles graines de choix, au cœur d'une terre meuble et riche, confiée à nos bons soins.

 

Et je nous souhaite la récolte de fruits colorés et savoureux - les fruits de nos divers projets et engagements - tout au long de l'année.

 

Alors, que choisissez-vous de cultiver cette année ? Et comment allez-vous procéder ?

 

 

 

 

 

 

 

 

.

 
  •  

 

 

 

Partager cet article
Repost0
29 décembre 2020 2 29 /12 /décembre /2020 15:18

Bye Bye 2020

 

2020 est en train de tirer sa révérence.

2020 annus horribilis  ?

En tout cas, nous ne devrions pas l’oublier de si tôt !

Au moins, on peut dire qu’elle s’est fait remarquer !

 

Elle nous a obligés à nous adapter, à travailler notre flexibilité.

Elle nous a appris des tas de choses.

Qui savait ce qu’était un pangolin, un coronavirus ?

Elle nous a plongés au cœur d’expériences que nous n’aurions jamais envisagées.

Rester chez soi sans voir personne .

Remplir une attestation pour sortir.

Comprendre combien il était important de sortir s’aérer (on n'a jamais tant aimé son heure de sport en extérieur.)

Ne plus monter son visage.

Ne plus voir celui des autres.

Ne plus s’approcher des autres.

La valorisation des métiers essentiels à notre santé et à notre bien-être.

On a appris ce qu’étaient Team, Zoom, Jitsi meet pour se réunir en famille ou entre amis à distance.

Télétravailler et même donner cours de yoga à distance !

On a dû comprendre qu’aimer et protéger nos proches, c’était ne plus les côtoyer !

On a réalisé qu’être du côté des privilégiés , c’était avoir un toit ( même si le mien fuit ;-)  ), un revenu , de quoi manger, un système de santé performant, des moyens technologiques pour sortir de chez moi en y restant….

Elle nous a (peut-être) permis de voir ce qui est essentiel à nos vies, sans s’encombrer de superflu , que le lien est vital à notre équilibre et qu’il fait notre humanité!

Que c’était la première fois que nous avions autant de temps.

Que nous pouvions apprécier le SILENCE !

En clair : qu’ « il en faut vraiment peu pour être heureux ! » et en le chantant , c’est encore mieux !

Tout ceci sans œillères, je n’oublie pas ceux qui ont pris des risques pour notre confort ( les soignants, les caissières, les éboueurs…) les malades, les morts, les démunis qui le sont encore plus, les maltraité(e)s, ceux qui souffrent de  la solitude...

Je peux rester lucide sans m’accrocher au négatif.

Je sais que jusqu’alors, sans que 2020 soit une annus mirabilis, j’ai été privilégiée.

 

 

Il y a un an, nous nous souhaitions le meilleur pour 2020.

Que faire aujourd’hui ?

L’exercice est délicat .

La seule chose que nous savons est que nous ne savons pas de quoi 2021 sera fait.🤭

Qu’après être devenus flexibles, il nous faudra peut être devenir contorsionnistes.

Et que pour y arriver, il nous faudra :

 

SANTÉ et AMOUR !

et que l’esprit du yoga illumine ce chemin pour profiter de chaque instant de 2021.

 

 

Enfin, avant que 2020 fasse vraiment partie du passé, vous pouvez vous poser cette question à titre personnel : 2020 annus horribilis ou annus mirabilis ?

Vous serait-il possible de lister au moins 10 choses positives qui vous sont arrivées cette année ?

Si l’exercice peut paraître difficile de prime abord, il peut aussi vous surprendre !

 

Bonne réflexion !

 

 

 

Partager cet article
Repost0
23 décembre 2020 3 23 /12 /décembre /2020 18:42

 

Partager cet article
Repost0
15 novembre 2020 7 15 /11 /novembre /2020 15:45

Quand nos libertés sont entravées, la colère monte !

Quoi ? une heure !

Quoi ? un kilomètre !

Pas drôle d'être enfreint ! Notre liberté perdue (momentanément a un goût intense subitement !)

Pourtant honnêtement , pour ma part, avant je sortais plusieurs fois par semaine mais je ne sortais pas vraiment tous les jours ! 

C'est vrai que mes sorties "santé" pouvaient par contre, m'emmener à plus d'un kilomètre.  

Là, maintenant, que pouvons-nous faire de cette restriction ?

Râler, pester, refuser, frauder...

Et si nous testions le lâcher prise!

Mais que veut dire lâcher-prise  au fait ????

Renoncer ? abdiquer? se résigner ?

Lâcher-prise, c'est accepter ce qui ne peut être changer et, à partir de là, TOUT tenter pour améliorer la situation existante !

Voici ce qui nous est proposé dans un article de" Esprit Haut de France "

 

 

Savourer l'instant

SE DÉPAYSER À MOINS D’1 KM DE CHEZ SOI

Marcher une heure, dans un rayon d’un kilomètre autour de chez soi avec l’attestation requise, confinement oblige… Est-ce une entrave à la jouissance des surprises d’un ailleurs ? Cette limitation provisoire de notre liberté individuelle est aussi l’opportunité de renouer avec les plaisirs de la proximité, de porter une attention nouvelle au familier parce que « le bout du monde et le fond du jardin contiennent la même quantité de merveilles », nous dit Christian Bobin.

Petit vademecum du changement de regard, donc. Et à 5 km/heure s’il vous plaît pour éprouver (un peu) les corps.

 

Apprivoiser la lenteur pour (re)découvrir et apprécier la proximité

 

 

Passée la sidération des premiers jours du confinement, une nouvelle normalité s’est peu à peu installée. Nous sommes devenus des pros du partage entre travail et famille, avons établi de nouveaux rituels partagés. Nous redécouvrons la valeur et la saveur de ce qui nous manquait le plus jusqu’à présent : du temps. Beaucoup de temps, même, de ce « temps long » dont on ne sait que faire sans culpabiliser, habitués que nous sommes à toujours courir.

CONFINEMENT : 1 h, 1 km !

La rupture de rythme ouvre des abysses qui donnent le vertige, d’autant que ce « temps retrouvé » est à consommer… confiné. Notre époque, qui se décrivait jusque là comme celle de la vitesse, qui emmenait l’humanité vers paysages inconnus en un clin d’œil, doit changer de paradigme. Que faire pour apprivoiser la lenteur et le manque de liberté imposés ? « Marcher » nous dit le philosophe Pascal Bruckner, parce que « La marche offre au corps un moment de liberté conditionnelle(*) » à nous qui sommes entrés dans une ère complètement contre nature pour nous : l’ère de l’humanité assise. Quand la vitesse d’un véhicule transforme le voyage en simple translation, la lenteur du pas nous ouvre l’esprit à l’altérité des découvertes en chemin. « Marcher lentement permet de rencontrer profondément », dit-on. La lenteur ne se contente pas de nous faire ressentir une proximité immédiate avec le monde, elle nous révèle l’euphorie de la diversité des points de vue d’un coin de rue à l’autre, d’un coin de haie au bout du talus.

A pied ? La sensation de griserie est toujours plus forte pour peu qu’on s’attache à pénétrer « le minuscule c’est-à-dire le divers dans son infinité » (*).

(*) Pascal Bruckner dans Éloge de la marche


 

 

Se dépayser en 5 000 pas autour de chez soi

Ce que nous traversons chamboule notre conception même du dépaysement : sauter dans un avion pour s’étourdir d’exotisme organisé à l’autre bout de la planète : est-ce toujours le Graal auquel nous aspirerons post-confinement ?

Au-delà de l’obstacle économique, l’éthique nous titille à grand renfort d’infos alarmantes sur notre dette écologique et la finitude des ressources naturelles. Est-il possible de concilier notre envie d’émotions fortes et le respect de l’Autre et de la planète ?  Faut-il avoir « fait » l’Australie pour « être »  (parce que « C’est le voyage qui nous fait », dixit Nicolas Bouvier dans « L’Usage du monde ») ? Certes nous pouvons avoir besoin de toucher les pierres du Colisée pour nous réapproprier nos racines latines ou celles du Taj Mahal, et de toutes ces rencontres pour nous sentir appartenir au monde…

Mais au-delà de ces parenthèses initiatiques, la crise nous aura appris à apprécier l’épaisseur de l’instant, à habiter autrement le temps. La clé ? L’attention aux détails et, tel Baloo dans le Livre de la Jungle, la capacité à s’émerveiller de peu. Prêt ? Alors de temps en temps, quand le confinement vous pèse par trop, enfilez des chaussures confortables : 1 heure à pied dans un rayon d’un kilomètre autour de chez soi, ça fait tout de même 5 000 pas pour s’étonner.

En ville, on s’amusera à saisir le télescopage des époques à travers l’architecture, à déchiffrer les plaques de rues pour deviner l’histoire derrière la géographie. On sera sensible à la poésie du minuscule : une fleur entre les pavés, un graffiti sur une palissade, une enseigne insolite, l’odeur d’un étal de légumes du marché…

A la campagne, on communiera avec Dame Nature par l’ouïe aussi : chants de passereaux ou de coqs sont autant de souvenirs d’enfance rafraîchissants. Mais absorbez-vous dans la contemplation d’une fleur, des nervures d'une feuille. Rien n’est plus beau. Rien n’est plus simple. Rien n’est plus dépaysant que le luxe d’un détail qui se rappelle à nous.

article trouvé ici

Partager cet article
Repost0
1 novembre 2020 7 01 /11 /novembre /2020 16:38

En ce jour de Toussaint, qui est bien sûr, la fête de tous les saints 😇 du calendrier, comme aime à le rappeler une amie née ce jour-là...elle se reconnaîtra 😘, voici une méditation  guidée (qui peut très bien être faite à n'importe quel moment de l'année. )

 

Lorsque je l'ai découverte, j'ai d'abord été réticente et puis, je me suis lancée et ...

Vous me direz ce que vous en pensez😉

 

 

Prenez quelques instants pour vous retrouvez vous-même.

Dans un endroit calme, placez une bougie et allumez-là.

Asseyez-vous confortablement, respirez profondément et pensez à toutes les personnes que vous avez connues, qui ont compté pour vous et qui sont aujourd'hui disparues.

Essayez de vous souvenir d'un moment important passé avec chacune d'elles.

Lorsque vous avez retrouvé ce souvenir, remerciez la personne de vous avoir permis de vivre ce moment intense de votre vie.

 

Lorsque vous avez fini, restez encore quelques instants au calme avant de reprendre vos activités.

Si jamais , vous vous apercevez que vous avez "oublié" quelqu'un quand c'est fini, ne vous jugez pas. 

Rien ne vous empêche de "passer un petit moment " avec elle à une autre occasion.

Et s'il vous est difficile de vous souvenir d'un moment agréable passé avec quelqu'un , acceptez- le lucidement et reconnaissez que malgré tout, elle a fait partie de votre vie .

Partager cet article
Repost0
16 octobre 2020 5 16 /10 /octobre /2020 12:42

Une émission intéressante "Grand bien vous fasse" d'Ali REIBEHI  sur un thème plus large que le yoga mais tellement lié, malgré tout que je partage très joyeusement le lien : 

 

 

Bonne écoute !

On se retrouve à la rentrée ... peut-être que OUI, peut-être que NON !

Prenez soin de vous !

Partager cet article
Repost0
26 septembre 2020 6 26 /09 /septembre /2020 14:21

...et ne se ressemblent pas !

 

La semaine dernière, alors que nous profitions de la douceur de l'été indien,

 

j'étais à Condette, à la maison diocésaine" les Tourelles" avec un groupe de

 

personnes qui avait décidé  de tenter ou retenter l'expérience d'une retraite

 

                                     "Yoga, Silence et Méditation"

 

Ce genre de partage me touche toujours beaucoup et est pour moi,

 

l'occasion d'exprimer ma gratitude à mes maîtres :

 

 Catherine Masson et Jacques Castermane.

 

Il y a des rencontres qui transforment la vie !

 

Le cadre où se déroule la retraite a beaucoup d'atouts :

 

Une très belle maison

 

 Un parc magnifique

 

 

 

Ces retraites de deux jours pleins sont l'occasion pour les participants de

 

s'essayer aux pratiques de yoga plus longues, plus nombreuses et donc plus

 

riches en sensations et plus efficientes sur le corps et sur le mental   

 

 

et aussi de découvrir ou de se relancer dans la pratique méditative "Zazen"

 

telle qu'on me l'a transmise avec des rituels mais sans orientation religieuse 

 

enfin de vivre l'expérience du silence en groupe, ce qui  libère

 

des obligations mondaines afin de mieux " s'entendre". 

 

Je pense que c'est ce qui a été le plus difficile pour quelques personnes 🤣

 

Pour leur confiance, leur présence, leur engagement, ce post leur est dédié

 

pour les remercier. 😉

 

 

Les prochaines dates sont déjà programmées

 

les 4, 5 et 6 juin 2021

les 17,18 et 19 septembre 2021

 

Pour l'instant impossible de donner le coût exact puisque j'attends les nouveaux tarifs des Tourelles, compter environ 230 e.

 

Partager cet article
Repost0
13 août 2020 4 13 /08 /août /2020 06:11

 

Faut rigoler, faut rigoler

Avant qu'le ciel'nous tomb' sur la tête

Faut rigoler, faut rigoler

Pour empêcher le ciel de tomber !

 

cette chanson de Henri Salvador  nous rappelle de façon bien simple l'importance du rire dans notre vie !

 

Découvrez les bienfaits du rire pour votre santé

Le rire remplace l’hormone du stress (cortisol) et apporte les même sensations agréables liées à la libération des « bonnes » hormones (dopamine et sérotonine). Antidote parfait à la dépression, le rire favorise la dilatation vasculaire et renforce votre cœur. Il multiplie également les IgA et les lymphocytes T, les composés actifs de votre système immunitaire. Rire jusqu’à ce que votre estomac vous fasse mal donnera en plus un coup de fouet à vos abdos, comme une bonne séance d’entraînement ! Et non des moindres, la thérapie par l’humour améliore la mémoire et la cognition.

On remarque souvent que tous nos problèmes semblent bien moins dramatiques après une bonne crise de rire. On se sent parfois requinqué après avoir regardé une bonne comédie à la télé, ou après avoir passé un moment agréable derrière un bon livre, ou avec nos amis.

En fait, cet état d’esprit optimiste affecte nos humeurs, nos décisions, nos relations, et même notre santé physique d’une manière significative. Voici comment vous pouvez tirer le meilleur parti du rire, ce « médicament » miracle qui vous tient en bonne santé!

Les bienfaits du rire sur le stress

Le rire réduit les neuroendocrines et les hormones de stress, en particulier le cortisol. Des niveaux excessifs de cette hormone ont un impact négatif sur le métabolisme, la gestion du poids, le système immunitaire et la santé des os. Selon une étude réalisée par Berk et al., Même l’idée d’un événement ou vous allez rire réduit les hormones de stress de manière significative. L’humour en thérapie est également connu pour améliorer de manière significative la mémoire à court terme et nos facultés d’apprentissage.

Les bienfaits du rire sur la dépression

Selon un rapport de l’institut Harvard Mahoney des Neuroscience, la dopamine et la sérotonine (les hormones du bien être) sont libérées par le cerveau comme une réponse à rire. Et ces hormones sont efficaces pour réduire les symptômes de depression. (source: hms.harvard.edu)

Les bienfaits du rire pour votre coeur

On dirait que votre cœur aussi apprécie une bonne crise de rire! La dilatation des vaisseaux sanguins (en particulier l’endothélium) au cours d’une crise de rire conduit à une meilleure circulation sanguine. Il améliore également la circulation sanguine dans les artères principales et réduit le risque de maladie cardiaque. (source: www.heart.org)

C’est ce qu’ont pu démontré des chercheurs de l’Université du Maryland, qui ont étudié l’effet de l’humour sur deux groupes de sujets. Tandis qu’un groupe regardait des épisodes stressants d’un film de guerre, l’autre groupe a regardait des moments drôles d’une comédie. Les chercheurs ont observé une amélioration très significative de la circulation sanguine dans ce dernier groupe, en raison de la dilatation des vaisseaux sanguins. Le rire diminue également l’inflammation des artères et augmente le bon cholestérol HDL.

Source: Bennett, Mary Payne, and Cecile Lengacher. “Humor and laughter may influence health IV. humor and immune function.” Evidence-Based Complementary and Alternative Medicine 6, no. 2 (2009): 159-164.

les bienfaits du rire pour votre système immunitaire

Le rire augmente le nombre et l’activité des lymphocytes T, qui forment la base du système de défense du corps. Après un bon rire, l’immunoglobuline IgA A augmente également. L’IgA fournit une protection du corps contre les infections des voies respiratoires supérieures.

Avez vous déjà entendu parler de l’homme qui a survécu en riant?

Une étude menée par Margaret McCaffery montre comment Norman Cousins, un journaliste luttant contre la spondylarthrite ankylosante, a utilisé le rire comme chemin de retour vers la santé et la vie. Il a cessé toute intervention médicale et a commencé son propre traitement avec de fortes doses de vitamine C et des accès induits de rire, provoqué par la visualisation de vidéos de spectacles de comédie et de films. Il a survécu un bon nombre d’années, bien plus que ce que les médecins avaient prédit. Cela en raison de l’augmentation de l’immunité induite par le rire.

Source: McCaffery, Margaret. “Laughter is the Best Medicine: An Interview with Norman Cousins.”Canadian Family Physician 29 (1983): 805.

le rire, cet exercice aérobic

Le rire est un bon exercice pour les muscles de l’abdomen, le diaphragme, et les muscles du visage. Quand nous rions, ces muscles se contractent et se détendent, conduisant à une plus grande quantité d’oxygène dans le sang – le même avantage provoqué par l’exercice aérobic. Le rire est également efficace pour brûler des calories: de 10 à 40 calories, comme dans une séance de 15 minutes.

Source: Buchowski, M. S., K. M. Majchrzak, K. Blomquist, K. Y. Chen, D. W. Byrne, and J. A. Bachorowski. “Energy expenditure of genuine laughter.”International Journal Of Obesity 31, no. 1 (2007): 131-137.

Avez vous déjà essayé le yoga du rire?

Le principe de rire comme thérapie a été approuvé par de nombreux scientifiques. Les personnes confrontées à des situations de vie difficiles, de lutte contre la maladie, ou même les personnes qui cherchent simplement à stimuler la positivité peuvent tous en bénéficier. Les interventions qui induisent le rire permettent d’améliorer la qualité de vie et la fonction cognitive chez les personnes âgées.
(Source: Ko, Hae‐Jin, and Chang‐Ho Youn. “Effects of laughter therapy on depression, cognition and sleep among the community‐dwelling elderly.”Geriatrics & Gerontology International 11, no. 3 (2011): 267-274.)

Le rire permet aussi d’atténuer les signes de la dépression, l’anxiété et le stress chez les patients atteints de cancer du sein subissant une radiotherapie. (source: Kim, So Hee, Yean Hee Kim, Hwa Jng Kim, Soon Haeng Lee, and Si On Yu. “The effect of laughter therapy on depression, anxiety, and stress in patients with breast cancer undergoing radiotherapy.” Journal of Korean Oncology Nursing9, no. 2 (2009): 155-162)

Le yoga du rire (hasya yoga) est également très utilisé comme thérapie alternative pour un certain nombre de maux. Le yoga du rire se concentre sur le rire prolongé volontaire, accompagné d’une respiration profonde et rythmique.

N’hésitez donc plus à vous laisser aller à une bonne crise de rire! Bénéfique pour votre mental et pour votre corps, le rire est le parfait allié pour votre bien-être !

trouvé ici

Pour aller plus loin , voici trouvées  ici 
 
 
80 citations et proverbes sur le rire

 

Deux filettes rient aux éclats

 

 

Le rire est le meilleur médicament.

Le rire est le plus grand antidépresseur.

Celui qui sait rire aime plus que les autres.

Le rire peut transformer les larmes en espoir.

Avez-vous eu cette dose salutaire de rire aujourd’hui ?

Le rire, c’est une poussière de joie qui fait éternuer le coeur.

Les meilleurs rires sont souvent ceux que l’on partage avec d’autres.

On rit mal des autres quand on ne sait pas d’abord rire de soi-même.

Un rire sincère est un rayon de soleil qui peut éclairer toute une journée.

Embellissez l’humanité aujourd’hui… Faites rire quelqu’un qui semble triste.

L’humour doit permettre de rire de diverses situations, mais pas des individus.

On n’arrête pas de rire parce qu’on vieillit. On vieillit parce qu’on arrête de rire.

Le rire libère les âmes encombrées de peurs, de doutes, de chagrins, de regrets.

Seule la vie qui est pleine d’amour, d’humour, de sens et de poésie est une belle vie.

Ce n’est pas parce qu’on est heureux que l’on rie, mais parce que l’on rit que l’on est heureux.

Il est très important de consommer de l’humour, car ainsi nous éduquons notre esprit à en faire.

 

Cherche quelqu’un qui te communique le rire, car il en suffit d’un rire pour que la journée la plus triste devienne meilleure. Trouve toujours une raison de rire. Cela n’ajoutera peut-être pas des années à ta vie, mais ajoutera de la vie à tes années.

 

Le rire sucre les larmes.

Robert Sabatier

Le rire est une insulte au malheur.

Publilius Syrus

À chaque rire, on a un an de moins.

Proverbe chinois

Le rire est une bouée de sauvetage.

Michel Serrault

Le rire est la meilleure des médecines.

Proverbe allemand

Le bonheur va vers ceux qui savent rire.

Proverbe chinois

On ne rit pas de tout avec tout le monde.

Publilius Syrus (Les sentences)

Qui fait rire l’esprit se rend maître du coeur.

Cardinal de Bernis

Le rire attire la joie qui libère de la négativité.

Rhonda Byrne

Le seul véritable plaisir, c’est celui de faire rire.

Françoise Giroud (Leçons particulières, 1990)

Une journée sans rire, est une journée perdue.

Charlie Chaplin

Le rire est une gaieté optimiste et sympathique.

George Sand (La Daniella, 1857)

Si tu te prends au sérieux, n’oublie pas d’en rire.

Jacques Renard

Le rire est la musique la plus civilisée du monde.

Peter Ustinov

 

Le rire est un tranquilisant sans effet secondaire.

Arnold Glasow

Le bon moment pour rire : chaque fois que l’on peut.

Linda Ellerbee

Le rire, c’est le soleil, il chasse l’hiver du visage humain.

Victor Hugo (Les Misérables)

Le rire est le chemin le plus court entre deux personnes.

Charlie Chaplin

La bonne conscience du rire me repose des gens sérieux.

Francis Picabia (Dits et aphorismes, 1960)

C’est se rendre complice d’une impertinence que d’en rire.

Proverbe chinois

Celui qui ne sait pas rire, ne doit pas être pris au sérieux.

Philippe Sollers (Passion fixe).

La plus perdue de toutes les journées est celle où l’on n’a pas ri.

Sébastien-Roch Nicolas de Chamfort (Maximes et pensées)

Il est plus facile de faire rire les hommes que de les faire pleurer.

Kao-Tong-Kia (Les pensées choisies XIIIe s.)

Maison de paille où l’on rit vaut mieux qu’un palais où l’on pleure.

Proverbe chinois

Le rire est une chose sérieuse avec laquelle il ne faut pas plaisanter.

Raymond Devos

Que la douceur de l’amitié soit faite de rires et de plaisirs partagés.

Kahlil Gibran

Le rire sincère est l’éloquence vraie, il est plus efficace que la parole.

Gandhi

Le rire est le propre de l’homme, car l’esprit s’y libère des apparences.

Émile Chartier, dit Alain

La personne qui peut apporter l’esprit de rire dans une pièce est bénie.

Bennet Cerf

Chaque fois que nous rions, nous rallongeons notre vie de quelques jours.

Curzio Malaparte

On ne rit pas parce qu’on est heureux mais on est heureux parce qu’on rit.

Madan Kataria

Gardez votre sérieux. Je veux dire : Gardez-le pour vous et laissez-moi rire.

Maurice Chapelan (Lire et écrire, 1960)

Méfiez-vous des gens qui font rire, ce sont parfois les gens les plus sérieux.

Henri Salvador (La joie de vivre, 2011)

Bienheureux celui qui a appris à rire de lui-même ; il n’a pas fini de s’amuser.

Joseph Folliet

 

Il faut toujours se réserver le droit de rire le lendemain de ses idées de la veille.

Napoléon Bonaparte

Faire rire, c’est faire oublier. Quel bienfaiteur sur la terre, qu’un distributeur d’oubli.

Victor Hugo

Nous n’aimons bien que ce dont nous pouvons rire. Car le rire nous fait tous égaux.

Romain Rolland (Colas Breugnon, 1919)

L’amour, l’amitié, c’est surtout rire avec l’autre, c’est partager le rire que de s’aimer.

Arletty

Le rire c’est comme les essuie-glaces, il permet d’avancer même s’il n’arrête pas la pluie.

Gérard Jugnot

Les enfants peuvent être ici nos guides ; voyez chez eux le rire succède vite aux larmes.

Karl Otto Schmidt

 

Le rire pur, le rire d’enfant, commence avec la pleine acceptation de nos erreurs et préjugés.

Arnaud Desjardins

Le rire est un sourire qui, non content de montrer ses dents, balbutie encore quelques paroles.

Nicolas Certenais

Voir les choses en farce est le seul moyen de ne pas les voir en noir. Rions pour ne pas pleurer.

Gustave Flaubert

Nous ne rions pas parce que nous sommes heureux. Nous sommes heureux parce que nous rions.

William James

Le rire de la joie, à l’encontre du rire de l’amusement, est en pleine harmonie avec la vie intérieure.

Lewis Carroll

Entre amis, il est si beau que le silence soit d’or, mais le rire bon et frais l’est beaucoup plus encore.

Friedrich Nietzsche

Enfants, vieillards, vagabonds rient facilement de bon coeur ; ils n’ont rien à perdre et espèrent peu.

Matthieu Ricard

 

Faire rire quelqu’un, c’est une formidable complicité. Quand quelqu’un me fait rire, je prends ça comme un cadeau.

Olivier de Kersauson

C’est quelque chose, le rire ; c’est le dédain et la compréhension mêlés, et en somme la plus haute manière de voir la vie.

Flaubert

La faculté de rire aux éclats est preuve d’une âme excellente. Je me méfie de ceux qui refusent le rire et refusent son ouverture.

Jean Cocteau (La Difficulté d’être, 1947)

 

 

Être joyeux maintient le cœur et le visage jeune. Une bonne rigolade nous rend de meilleurs amis avec nous et tout le monde autour de nous.

Orison Swett Marden

L’art du clown va bien au-delà de ce qu’on pense. Il n’est ni tragique ni comique. Il est le miroir comique de la tragédie et le miroir tragique de la comédie.

Suarès

Le rire est l’antidote de la morosité et de l’ennui ; il dissipe les idées morbides et se fait souvent le garant d’une bonne santé mentale. Les gens qui rient sont des gens heureux ; ils n’ont pas d’histoire.

Ève Bélisle

Moi je ris de tout, même de ce que j’aime le mieux. Il n’est pas de choses, faits, sentiments ou gens, sur lesquels je n’aie passé naïvement ma bouffonnerie, comme un rouleau de fer à lustrer les pièces d’étoffes.

Gustave Flaubert (Les lettres à Louise Colet, le 27 mars 1852)

 

Et plein d'autres ici 

Partager cet article
Repost0